L'emploi est notre défi, l'investissement et le patriotisme, sont la solution.

Ouyahia visite le complexe GL3Z dans la zone pétrochimique d’Arzew (Oran)

 Ouyahia visite le complexe GL3Z dans la zone pétrochimique d’Arzew (Oran) Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a visité dimanche le complexe de liquéfaction du gaz naturel (GL3Z), implanté dans la zone pétrochimique d’Arzew (Est d’Oran).


Le complexe GL3Z est considéré comme le méga-train d’Arzew en matière de transport et de liquéfaction du gaz naturel (GNL). Il dispose de plusieurs unités, à savoir celles de traitement du gaz naturel, de séparation et de production des sous-produits, de liquéfaction du gaz naturel ainsi que des unités de stockage et de chargement.

Opérationnel depuis le 14 juin 2014, ce complexe dispose d’une capacité de production annuelle de 4.700.000 tonnes de GNL, de 275.000 tonnes de propane, de 58.000 tonnes de butane, de 47.000 tonnes de gazoline et 300.000 tonnes d’éthane.

Depuis son entrée en service à ce jour, le GL3Z a assuré une production de plus 21,7 millions de m3 de GNL et près de 400.000 tonnes des sous-produits, tels que le propane, le butane et la gazoline.

La réception provisoire de l’ouvrage avait été faite le 10 mai 2015 et le sera définitivement le 31 octobre 2017, a-t-on expliqué.

Intervenant en marge de la présentation des activités du complexe, le PDG de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, a souligné la nécessité de diversifier les marchés du GNL pour éviter les règles imposées par l'Union européenne.

Il est nécessaire de prospecter d’autres marchés et de cibler d’autres pays comme la Turquie, a soutenu le même responsable.

Auparavant, le Premier ministre avait visité la raffinerie RA1Z d’Arzew où il a suivi des explications sur les activités de cette installation ainsi qu’une communication sur les activités du Groupe Sonatrach.

M. Ouyahia a insisté sur la nécessité d’augmenter la production des carburants dont les importations constituent une charge pour le trésor public.

Dans son sens, le PDG de Sonatrach a annoncé que la raffinerie d’Alger sera opérationnelle début 2018 et que deux appels d’offres seront lancés pour la réalisation des raffineries de Hassi Messaoud et Tiaret.

Le Premier ministre, qui a entamé dimanche une visite au pôle pétrochimique d’Arzew (Est d’Oran), est accompagné d’une délégation composée de Mustapha Guitouni, ministre de l’Energie, Nouredine Bedoui, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales et Abdelghani Zaalane, ministre des Travaux publics et des Transports.

 

 

 

 

APS