L'emploi est notre défi, l'investissement et le patriotisme, sont la solution.

OIT : Chômage dans le monde en légère hausse en 2018 malgré la reprise

 OIT : Chômage dans le monde en légère hausse en 2018 malgré la reprise Les Nations unies affirment que le chômage dans le monde progressera en 2018 avec 192,3 millions de personnes sans emploi, soit 300.000 de plus que l'an dernier, en dépit d'une reprise de l'économie mondiale, selon un rapport publié lundi.


"L'économie mondiale ne crée toujours pas suffisamment d'emplois" et "les déficits en matière de travail décent sont encore répandus", a déploré le directeur général de l'Organisation internationale du travail (OIT), Guy Ryder, dans la présentation du rapport sur les tendances de l'emploi dans le monde.

La croissance économique mondiale a rebondi en 2017, tirée par des embellies dans toutes les régions, mais avec l'arrivée d'un nombre croissant de personnes sur le marché du travail, "le chômage élevé persistera en 2018", selon les prévisions de l'OIT.

En 2019, le nombre de chômeurs devrait augmenter de 1,3 million.

D'après les économistes, le taux de chômage mondial devrait rester stable ces deux prochaines années, à hauteur de 5,5% (contre 5,6% en 2017 et 5,5% en 2016).

En 2018, les pays développés devraient connaître leur sixième année consécutive de baisse du taux de chômage, qui tombera à 5,5% (le niveau le plus bas depuis 2007), puis à 5,4% en 2019.

Pour les pays émergents, "l'année 2018 marque un tournant, puisque le taux de chômage devrait tomber à 5,5% (contre 5,6% en 2017)", note l'OIT qui affirme par ailleurs, que "le nombre de chômeurs dans ces pays va augmenter durant ces deux prochaines années, avec 144,6 millions de chômeurs en 2019".

Le nombre de chômeurs dans les pays en développement devrait augmenter d'un demi-million par an en 2018 et 2019, le taux de chômage restant aux alentours de 5,3%.

"Toutefois, la persistance d'emplois de qualité médiocre et la pauvreté des travailleurs restent les principaux problèmes de nombreux pays en développement et émergents", constate le rapport.

La pauvreté au travail se réduit mais à un rythme encore trop lent pour compenser l'accroissement de la population active, pointe par ailleurs l'OIT.a

 

 

 

 

APS