L'emploi est notre défi, l'investissement et le patriotisme, sont la solution.

Raouya et l'ambassadeur du Japon souhaitent une plus grande présence d'entreprises japonaises en Algérie

Le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya, a reçu dimanche l'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Japon à Alger, M. Kazuya Ogawa, avec lequel il a évoqué les moyens de renforcer la présence des entreprises japonaises en Algérie, a indiqué un communiqué du ministère.


Lors de cet entretien, il a été procédé à un tour d'horizon portant sur l'état de la coopération et des relations économiques et financières entre les deux pays, ainsi que les voies et moyens à même de renforcer la présence des entreprises japonaises en Algérie, lit-on dans le texte du communiqué. 

Dans ce cadre, il a été convenu de conforter le cadre juridique et conventionnel bilatéral devant faciliter la présence des investisseurs japonais en Algérie, à travers, notamment, l'accélération des négociations de l'accord relatif à la promotion et la protection réciproques des investissements et l'engagement incessamment des discussions sur une convention de non double imposition.

Selon la même source, l'entrevue a également constitué une opportunité pour M. Raouya à l'effet d'expliquer à son interlocuteur l'action du gouvernement en matière de politique économique et les mesures de réformes engagées.

Tout en affirmant la volonté de la partie japonaise à apporter son appui et son soutien au développement économique et social en Algérie, M. Kazuya Ogawa a signalé que la priorité de son action demeure l'élargissement et la diversification de la coopération entre les entreprises japonaises et leurs partenaires algériens, a poursuivit la même source.

 

 

 

 

APS