L'emploi est notre défi, l'investissement et le patriotisme, sont la solution.

Pacte de stabilité et de développement de Sonatrach, "acquis important" pour les travailleurs

Le secrétaire général de la Fédération nationale des travailleurs du pétrole, du gaz et de la chimie (FNTPGC), Hamou Touahria a affirmé, mercredi à Bethioua (Oran), que le pacte de stabilité et de développement de Sontrach est "un important acquis des travailleurs pour la prise en charge de leurs problèmes socio-professionnels".


Lors d'une rencontre des cadres syndicaux de différentes filiales Sonatrach de l’ouest du pays à l’académie de management du groupe à Bethioua, M. Touahria a souligné que ce pacte signé le 4 novembre en cours à Hassi Messaoud vient garantir la stabilité du travailleur, sa santé et celle de sa famille et des retraités, en plus de se charger des infrastructures.

Cet accord assure le respect des normes et des lois économiques et sociales au sein des filiales du groupe et vise l'amélioration des conditions de travail en permanence, ainsi que la préservation du pouvoir d’achat et de la santé et de la sécurité des travailleurs.

Le secrétaire général de la FNTPGC a insisté, en expliquant les clauses de cette convention, sur la mobilisation pour la création d'un climat social serein et stable et l'instauration d'un cadre d’entente basé sur le respect mutuel des engagements et d'un mode participatif pour impulser le développement et la production à la faveur de mécanismes incitatifs et consultatifs et différents programmes mis en place par le gouvernement au profit de Sonatrach.

Inspiré de la base, ce pacte vise à mobiliser les travailleurs pour améliorer la productivité et la qualité, renforcer le pouvoir de concurrence et contribuer à la stabilité sociale en adoptant le dialogue, la consultation, l’arbitrage et la médiation, a-t-il souligné, faisant savoir que cette convention est signée pour cinq années et peut être renouvelable.

D'autre part, le même responsable syndical a indiqué que la fédération oeuvre à intégrer les travailleurs contractuels des différentes filiales du groupe Sonatrach et à préserver l'emploi en application de ce pacte, appelant les branches syndicales à organiser des rencontres périodiques pour se rapprocher de la base et faire passer le message du travailleur et le défendre.

Pour sa part, le secrétaire général du Syndicat national de Sonatrach, Khellaf Djaroud a souligné que ce pacte est une charte de stabilité et de développement de Sonatrach par le dialogue et la consultation entre les travailleurs.

Pour rappel, cette charte a été signée à Hassi Messaoud par le Président directeur général de Sonatrach, Abdelmoumene Ould Kaddour, le secrétaire générale de la Fédération nationale des travailleurs du pétrole, du gaz et de la chimie, Hamou Touahria et le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sidi Said.

 

 

 

 

APS