L'emploi est notre défi, l'investissement et le patriotisme, sont la solution.

Le 11 avril 2019, dernier délai pour l'obtention du Registre de commerce électronique

Le ministre du Commerce, Said Djellab a annoncé, samedi à Alger, que le dernier délai pour l'obtention du Registre de commerce électronique (RCE) est fixé au 11 avril 2019, invitant les opérateurs économiques à se rapprocher des services locaux du Centre national du Registre de commerce (CNRC).


M. Djellab a appelé les organisations et associations du patronat ainsi que l'Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA) à inciter les opérateurs économiques à se rapprocher des services territorialement compétents du CNRC pour l'obtention du nouvel extrait du registre de commerce, doté du code électronique, et ce avant le 11 avril 2019, date butoir.

Intervenant lors d'une journée d'information placée sous le thème "Le RCE, un instrument efficace pour la modernisation du contrôle économique", en présence de la ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Houda Imane Feraoun et de cadres des deux ministères, M. Djellab a déclaré que "le recours au RCE permettra inéluctablement, à nos services, de mieux maitriser l'encadrement et la modernisation du contrôle économique et le suivi et la régulation du marché afin de conférer transparence et efficience aux opérations de contrôle".

Le secteur du Commerce, à l'instar des autres secteurs, mesure l'importance d'améliorer la performance de l'administration, d'où la nécessité de consentir des efforts énormes et continus pour hisser le Service à la lumière de la mondialisation, a poursuivi le ministre.

L'immatriculation au registre du commerce vise, en plus de la modernisation de l'organisation du registre du commerce, le remplacement des anciens modèles des extraits du registre du commerce par de nouveaux modèles, dotés du code électronique, en sus de l'assainissement et de la sécurisation de ce document contre la falsification, a-t-il précisé.

L'immatriculation au registre du commerce électronique permet d'obtenir des informations actualisées du CNRC sur la situation de l'opérateur, qu'il s'agit d'une personne morale ou physique, a fait savoir M. Djellab, soulignant qu'il s'agit de faciliter de développer et de moderniser le contrôle de l'activité commerciale, et de permettre l'identification du détenteur du registre du commerce et de l'activité effectivement exercée.

 

 

 

 

APS