L'emploi est notre défi, l'investissement et le patriotisme, sont la solution.

Pêche et aquaculture : De nombreux projets lancés à Zemmouri

De nombreux investisseurs privés ont bénéficié, samedi à Boumerdès, de contrats de concession et des permis de construction nécessaires pour le lancement de leurs projets au niveau de la zone d’activités spécialisée dans les métiers de la pêche et de l’aquaculture de Zemmouri (à l’Est de la wilaya).


Les contrats de concession et les permis ont été remis au cours d’une cérémonie présidée par le ministre de l'Agriculture, du développement rural et de la pêche, Abdelkader Bouazghi.

Sur place, un exposé sur cette zone "unique du genre à l’échelle nationale", a été présenté au ministre, qui a, par la suite, procédé à la pose de la première pierre de réalisation d’un projet pour la fabrication d’équipements destinés à l’élevage aquacole.

Selon les explications fournies à M. Bouazghi par le bureau d’études en charge de ce projet privé, cet investissement devrait entrer en exploitation en mars 2020.

La capacité de production future du projet devrait atteindre prés de 250 cages pour l’élevage aquacole, avec une capacité de production prévisionnelle de prés de 25.000 tonnes/an de poissons de différents types, outre la création de plus de 60 emplois.

"La wilaya de Boumerdès dispose de capacités d’investissement énormes au niveau de cette zone d’activités unique, aux normes internationales", a estimé le ministre dans son intervention, à l’occasion.

Il a signalé sa destination aux "seuls investisseurs des domaines de l’aquaculture et de la pêche", qui constitueront, a-t-il dit, "un soutien aux activités de l’aquaculture".

Il n’a pas omis, en outre, de souligner le "sérieux" constaté chez ces investisseurs privés, qui s’apprêtent au lancement effectif de leurs projets, tout en se félicitant de la présence à proximité de cette zone, d’un centre de formation professionnelle dédié à la formation dans les domaines de la pêche et de l’aquaculture, unique du genre à l’échelle nationale.

Un fait qui va concourir, selon lui, "à une cohésion entre les deux secteurs (formation et pêche)", de manière à soutenir la qualité de la production et relever le niveau de compétitivité entre les investisseurs de la wilaya.

Le ministre de l'Agriculture, du développement rural et de la pêche a, également, relevé la qualité des investissements prévus à l’implantation au niveau de cette zone, notamment en matière de fabrication d’embarcations de différents types et calibres et autres équipements nécessaires pour l’activité aquacole, a –t-il indiqué.

"La production piscicole à Boumerdès est assez bonne", a encore estimé Bouazghi, prévoyant la promotion de la région, à l’avenir, "en un modèle" dans le domaine.

S’étendant sur une assiette de 25 ha, repartis en 46 lots, la zone d’activités spécialisée dans les métiers de la pêche et de l’aquaculture de Zemmouri, qui en est au stade de finalisation de ses travaux d’aménagement, a été dotée d’une enveloppe de plus de 400 millions de da.

Une quinzaine des lots en son sein sont destinés aux projets en aquaculture, au moment ou le reste sera dédié aux métiers de la pêche, a-t-on expliqué, sur place.

 

 

 

 

APS