L'emploi est notre défi, l'investissement et le patriotisme, sont la solution.

Industrie : Nécessité de dynamiser les exportations dans les filières stratégiques

La ministre de l'Industrie et des Mines, Djamila Tamazirt a appelé mardi à Alger à dynamiser l'exportation notamment des produits des filières identifiées dans la stratégie de développement du secteur industriel.


"Cibler les exportations et apporter un équilibre à la balance de paiement qui présente des déficits pour lesquels on est interpellé à prendre des mesures idoines et urgentes pour encourager l'exportation qui concerne la sidérurgie, le ciment et l'agroalimentaire", a-t-elle précisé dans une rencontre d’évaluation regroupant les directeurs généraux des groupes industriels publics.

Pour se faire, la ministre a mis en exergue l'importance du partenariat : "le partenariat ne doit pas être négligé dans les stratégies des groupes industriel. Il constitue un levier qu’il faut développer et renforcer davantage".

Pour la ministre, il faut continuer à encourager la conduite de projets de partenariat que ça soit avec les privés locaux ou internationaux pour apporter l'expertise nécessaire au secteur industriel public.    

Selon elle, près de 241 milliards de dinars d’investissements (publics et privés) ont été enregistrés dans le secteur agroalimentaire en 2018 à l’échelle nationale.

Mme Tamazirt a fait part la création prévisionnelle de 20.000 emplois grâce à ces investissements.

Elle a ajouté que "la branche de la mécanique mérite d’être développer à travers notamment le développement de la sous-traitance, ainsi que les mines qui constituent un grand potentiel à développer du fait que ce créneau constitue aussi une matière première pour le développement des industries de transformation".

S'agissant de la performance des groupes industriels, la ministre a relevé qu'il y a cinq groupes industriels plus performants que les autres, constituant une très grande valeur ajoutée dans le secteur productif national dont le ciment, l'agroalimentaire et la sidérurgie.

A noter, que le secteur industriel public est composé de 12 groupes industriels créés depuis 2015.

La différence en matière de performance existe aussi entre les filiales au niveau d’un seul groupe industriel, reconnaît la ministre qui répondait à une question de la presse à ce sujet.

Le secteur public marchand composé de groupes industriels publics constitue un grand levier de croissance dans le développement économique national. Ces groupes constituent le socle de l'activité industrielle nationale.

Par ailleurs, la ministre a instruit les responsables des groupes industriels présents accorder "plus d’accompagnement et de communication aux partenaires sociaux afin de mettre fin aux grèves déclenchées par les travailleurs des entreprises nationales pour des revendications socio-professionnelles.

Elle a évalué l'impact de ces grèves sur la production nationale à "plus de 1 milliard de dollars".

 

 

 

 

 

 

 

APS