L'emploi est notre défi, l'investissement et le patriotisme, sont la solution.

Industrie publique : Légère hausse des prix à la production au 2ème trimestre 2019

Les prix à la production industrielle du secteur public (hors hydrocarbures) de l'Algérie ont connu une légère hausse de 0,7% au 2ème trimestre de 2019 par rapport au 1er trimestre, a appris l'APS auprès de l'Office national des statistiques (ONS).


Durant  le 1er semestre de l'année en cours et par rapport à la même période 2018, les prix à la production industrielle du secteur public (hors hydrocarbures), ont connu une hausse de ( 2,7%), une variation similaire à celle enregistré durant le 2ème trimestre 2019 et par rapport à la même période de l'année écoulée, selon les données de l'Office.

Durant le 2ème trimestre et par rapport au 1er trimestre 2019, la majorité des prix ont été caractérisés par des légères hausses, ou légères baisses.

Ainsi la plus importante hausse des prix sortie-usine optique acheteur, toutes taxes comprises hors transport, a été réalisé par les industries sidérurgies, métalliques, mécaniques et électriques (ISMMEE) avec 1,7%, des textiles ( 1,6%) et des mines et carrières ( 1,3%).

D'autres secteurs industriels ont connu de légères variations haussières des prix à la production. Il s'agit des industries des cuirs et chaussures ( 0,6%), des matériaux de construction et de l'agro-alimentaires avec ( 0,3%) pour chaque secteurs et les industries chimiques (( 0,1%).

Le secteur de l'Energie, quant à lui, a affiché un recul de -0,8% de prix à la production et celui des bois, liège et papier a également baissé de  (-0,1%).

Durant le 2ème trimestre 2019 et par rapport à la même période de l'année dernière, les données statistiques de l'Office, indiquent, que la majorité des secteurs ont connu des hausses, à l'exception des industries des cuirs et chaussures et l'Energie qui ont reculé respectivement de -3,3% et -0,6%.

La plus importante hausse des prix à la production ( 11,1%) a été enregistrée par les industries des mines et carrières, suivies par les industries des textiles ( 10,3%), les industries des bois et liège ( 7,5%), les ISMMEE ( 5%), les industries chimiques et celles de l’agroalimentaire avec 0,4% pour chaque secteur et les industries des matériaux de construction ( 0,3%).

De janvier à juin derniers, les prix à la production ont connu une hausse de 2,7% par rapport à la même période en 2018.

Cette variation haussière, similaire à celle enregistré durant le 2ème trimestre 2019 et par rapport à la même période de l'année 2018, a concerné pratiquement tous les secteurs d'activités à l'exception des industries des cuirs et de l'énergie qui ont reculé respectivement de -2,4% et -0,4%.

La hausse des prix à la production la plus prononcé, durant cette période,  a touché les industries des textiles ( 10%), les mines et carrières ( 9,6%), les industries des bois , liège te papier ( 8%), les ISMMEE ( 3,6%), l'agro-alimentaires ( 1,7%) et enfin les industries chimiques ( 0,4%).

Les prix à la production des industries des matériaux de constructions et des industries divers, quant à eux, ont stagné durant les six premiers mois 2019 et par rapport à la même période en 2018.

Pour rappel, l'évolution moyenne annuelle des prix à la production industrielle publique hors hydrocarbures sur toute l'année 2018, avait augmenté de 2,1% par rapport à 2017.

 

 

 

 

APS