L'emploi est notre défi, l'investissement et le patriotisme, sont la solution.

Ahmed Saïdi prend ses fonctions de nouveau président de la CTRF

M. Ahmed Saidi a pris, jeudi à Alger, ses fonctions de nouveau président de la Cellule de traitement du renseignement financier (CTRF), en remplacement de M. Abdenour Hibouche.


Intervenant lors de la cérémonie d'installation, le ministre des Finances, Mohamed Loukal, a félicité le nouveau président de la CTRF pour ce nouveau cap dans sa carrière, après avoir occupé le poste de contrôleur général des finances au niveau de l'inspection générale des finances, l'exhortant à "ne ménager aucun effort au service de l'amélioration de l'image de l'Algérie en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme".

Le ministre a rappelé, dans ce sens, les défis qui attendent la CTRF en 2022 avec l'évaluation de la politique nationale de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme par Le Groupe d'action financière (GAFI) et par le Groupe d'action financière du Moyen-Orient et de l'Afrique du nord (GAFIMOAN).

En 2009, l'évaluation avait conclu à la conformité de la politique de l'Algérie aux normes internationales, aux conventions internationales et aux recommandations du GAFI ainsi qu'aux résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU.

M.Loukal a salué, en outre, les efforts consentis, par le président sortant Abdenour Hibouche durant ses deux mandats, tant au niveau national qu'international à travers des actions importantes qui ont grandement contribué à la promotion de l'image de l'Algérie dans le domaine de la lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme, en coopération avec les organisations internationales et nationales spécialisées.

Durant cette période et grâce à ces efforts, l'Algérie a pu s'adapter aux exigences de la lutte contre le blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme, a-t-il ajouté.

Il a rappelé, à ce propos, que "l'Algérie ne figure pas sur la liste noire des pays non coopératifs en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, et c'est là, le résultat de l'adaptation de notre dispositif juridique et organisationnel en la matière".

Evoquant l'adhésion de la CTRF, en 2013, au groupe EGMONT qui regroupe les Cellules de Renseignement financier de 138 pays, le ministre a précisé que cette adhésion a favorisé un meilleur échange de renseignements.

Pour sa part, le nouveau président de la CTRF, Ahmed Saidi a affirmé qu'il ne ménagera aucun effort pour relever ces défis, exprimant sa reconnaissance pour la confiance placée en lui pour assumer ces nobles missions.

 

 

 

 

APS