L'emploi est notre défi, l'investissement et le patriotisme, sont la solution.

La femme, élément efficace et axial pour le passage à une économie circulaire

La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatima Zahra Zerouati, a considéré lundi à Annaba que la femme constitue "un élément efficace et axial dans l’équation du passage à une économie circulaire et la relance des activités de l’économie verte".


Présidant la clôture du projet de "consolidation du rôle de la femme dans la protection de l’environnement par la valorisation des déchets", la ministre a estimé que le passage vers l’économie verte est devenu "un impératif urgent qui nécessite le changement des mentalités pour faire de la protection de l’environnement un engagement assumé par tous les acteurs afin de remporter le défi du développement durable qui passe inévitablement par la valorisation des déchets et l’économie circulaire".

"A partir de 2020, l’économie circulaire sera placée au cœur de l’équation de développement au travers de l’accompagnement, la détermination et l’engagement des autorités publiques centrales et locales en faveur de l’encouragement des activités valorisantes de l’environnement et génératrices de richesses", a assuré Mme Zerouati.

Les activités de valorisation des déchets par des femmes annabies réalisées dans le cadre de la coopération entre le ministère de l’Environnement et des Energies Renouvelables et l’agence allemande de coopération GIZ confirment, a-t-elle dit, le rôle important que la femme peut jouer dans le processus de passage vers une économie circulaire par la création d’entreprises innovantes.

Premier du genre au Maghreb arabe, ce projet pilote a bénéficié à 80 femmes de la wilaya d’Annaba qui ont suivi des formations de 12 mois à la couture, le management et le marketing sur le Net. Elles utilisent la bâche plastique déjà utilisée pour coudre divers articles dont des sacs, porte-documents et cartables avec des designs attirant.

Le projet a permis ainsi de créer 16 micro-entreprises assurant le recyclage de la bâche plastique des panneaux publicitaires, a-t-on indiqué lors de la cérémonie de clôture et de présentation des acquis de ce projet qui s’est déroulée en présence de la ministre de l’Environnement, des autorités locales et de représentants de la GIZ en Algérie.

Une exposition des articles produits par ces micro-entreprises a été organisée à l’occasion qui a donné lieu à la remise d’attestations et du matériel de couture et conception aux femmes bénéficiaires du projet.

 

 

 

 

APS