L'emploi est notre défi, l'investissement et le patriotisme, sont la solution.

Finance islamique : Signature d'une convention pour le développement du secteur

L’Ecole Supérieure du Commerce (ESC Alger), la Commission d’organisation et de surveillance des opérations de bourse (COSOB), et I'institut de la formation bancaire (IFB) ont signé, mercredi à  Alger, une convention pour la formation en post-graduation spécialisé (PGS) des collaborateurs des institutions économiques et financières en finance participative (islamique), ont annoncé ces instances dans un communiqué.


Cette convention a pour objet le lancement d'un programme de formation préparant à "une qualification et une professionnalisation des collaborateurs des institutions économiques et financières en vue de l'obtention du diplôme de Post graduation spécialisé en finance participative (islamique)", ont expliqué les signataires.

Elaborée en collaboration entre l’ESC d'Alger, la COSOB et l’IFB, l’idée de création de cette formation est née des besoins exprimés par la place bancaire en spécialistes et experts en finance participative, notamment après l’approbation par le Conseil de la monnaie et du crédit (CMC) , le 4 novembre 2018, du règlement relatif aux conditions d'exercice, par les banques et établissements financiers (règlement n 18-02), des opérations bancaires relevant de la "finance participative" portant sur les produits financiers conformes à la Charia, note le communiqué.

"Cette formation spécialisée concilie les exigences académiques et les besoins opérationnels des métiers et offre aux candidats un enseignement de grande qualité, et leur permet de maitriser les instruments financiers, juridiques et fiscaux de la finance participative", a-t-on ajouté.

 

La première promotion fera sa rentrée en septembre 2020. Pour rappel, l'ESC Alger est un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel doté de la personnalité morale et de l'autonomie financière.

Depuis sa création en 1900, l’ESC a pour missions d’assurer la formation supérieure, la recherche scientifique et développement technologique dans les différents domaines du commerce.

Quant à la Cosob, elle est une autorité de régulation du marché financier algérien. Elle veille à la protection de l'épargne investie en valeurs mobilières ainsi qu'a la transparence du marché.

Pour sa part, l’IFB est un institut, créé en 1989 par Ies banques et les établissements financiers algériens, qui vise la mise en commun de moyens pour réunir et fédérer les énergies et les compétences du secteur bancaire et financier, à l'effet de mettre en place et de développer une formation professionnelle préparant au métier de la banque.

 

 

 

 

APS