L'emploi est notre défi, l'investissement et le patriotisme, sont la solution.

Premier salon de l'investissement touristique et des équipements fin septembre à Alger

 Premier salon de l'investissement touristique et des équipements fin septembre à Alger Quelque 250 participants locaux et étrangers prendront part au premier Salon international de l’investissement touristique et des équipements, prévu du 27 au 30 septembre au Palais des expositions des pins maritimes à Alger, ont annoncé dimanche à Alger les organisateurs. 


Organisé par le groupe Touba Tourisme en collaboration avec des organismes du secteur du tourisme, cette manifestation qui vise à "promouvoir l'investissement touristique", verra la participation d'opérateurs et de professionnels de plusieurs pays qui ont de grandes traditions touristiques, à l'instar de l’Espagne, l'Italie, la Tunisie, le Maroc, la Turquie, la Chine, la Pologne et la Grèce.

Selon les organisateurs, ce salon vise la promotion et le développement de la filière touristique à travers la relance de l’investissement et de la valorisation du potentiel touristique existant.

Le directeur général du groupe Touba tourisme, Ayache Salim, a souligné dans une déclaration à l’APS "l'importance de l’organisation de ce salon qui entre dans le cadre de la promotion et le développement du tourisme, afin de lui donner un nouvel élan et de valoriser le potentiel touristique dont dispose l’Algérie" .

A cet effet, M. Ayache a indiqué que "cet évènement sera un véritable lieu de rencontre et d'échange, regroupant tous les acteurs activant dans le domaine du tourisme pour évoquer et étudier les moyens et mécanismes à mettre en place visant sa promotion, et ce, à travers la réalisation de nouvelles infrastructures touristiques (hôtels, parcs aquatiques, parcs de camping et de loisirs), l’amélioration des prestations des services et de la décoration et du design.

Le même responsable considère que la formation dans le domaine du tourisme à savoir la restauration, l’accueil et l’hôtellerie, demeure "plus que nécessaire pour assurer aux clients de meilleures prestations de service".

Une conférence nationale portant sur des thématiques qui appréhendent les problématiques de la filière touristique et les réponses adaptées aux contraintes et difficultés posées au développement du potentiel touristique, est prévue en marge du salon.

Par ailleurs, ce salon sera selon les explications des organisateurs, une "opportunité" afin de réunir les acteurs nationaux et internationaux de la filière touristique pour discuter notamment de l’aménagement et de la réalisation des complexes touristiques (hôtels, parcs d’attraction, prestations de design, décoration ...).

Ils prévoient une forte participation des aménageurs et réalisateurs d’infrastructures touristiques et de producteurs d’équipements dans l’ameublement, restauration et la cuisine.

 Selon M. Ayachi, cette démarche est inspirée par les orientations des pouvoirs publics reposant sur la nouvelle stratégie d’aménagement touristique à l’horizon 2030 fondée sur la valorisation de la destination 

Algérie, le développement de l’offre par l’investissement ainsi que le renforcement du partenariat public et privé.

A rappeler que l’Algérie dispose d'un parc hôtelier de 1.199 établissements, totalisant une capacité de 104.24 lits dont  65 établissements relevant du secteur public avec une capacité de 18.163 lits, qui font l’objet d’une opération de réhabilitation et de modernisation. 

Quelque 1.600 projets touristiques au niveau national ont été agréés par le ministère du tourisme avec une capacité de plus de 200.000 lits (d’un coût de 747 milliards de DA), alors qu'actuellement 550 projets sont en cours de réalisation d'une capacité de 77.793 lits et un coût de 248 milliards DA.

 

 

 

 

APS